Langue:

AAP – Mise en place d’une stratégie européenne commune de recherche et d’innovation pour l’avenir du transport routier

Défi spécifique:
L’objectif de ce thème est de définir des feuilles de route R&D pour un système de transport routier durable et efficace en Europe. Il appelle à une action de coordination et de soutien pour soutenir ERTRAC (la plate-forme technologique européenne pour le transport routier), les futurs partenariats pertinents pour le transport routier dans Horizon Europe et la Commission européenne dans la définition des besoins de recherche pour leurs prochains programmes de recherche et d’innovation, et d’ici là contribuer à atteindre les objectifs fixés au niveau de l’UE et au niveau mondial (Livre blanc sur les transports de l’UE, COP21 pour la décarbonisation, etc.). La coopération internationale avec les économies en développement et émergentes devrait également être développée afin d’accroître la mobilité efficace pour tous, de réduire les émissions locales (atmosphériques et sonores) et de CO2, de s’attaquer aux problèmes de santé et de sécurité et d’accroître l’attractivité et la compétitivité, en particulier dans les zones urbaines.Les propositions doivent adopter une approche globale allant des composants à l’intégration du système et inclure des technologies habilitantes, le cas échéant. La mobilité des passagers et le transport de marchandises devraient être abordés et couvrir la mobilité urbaine ainsi que le transport interurbain et longue distance. Ils devraient aborder tous les aspects suivants:     Mise à jour des programmes de recherche et des feuilles de route élaborés par la plate-forme technologique européenne ERTRAC (European Road Transport Research Advisory Council) et soutien à la définition des priorités de recherche des futurs partenariats Horizon Europe concernant le transport routier, couvrant tous les domaines de la recherche sur les transports.

 

Faciliter la coopération entre les villes d’Europe, d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique. Soutenir activement l’échange de politiques et de connaissances et mettre en place un programme d’échange de pairs et de renforcement des capacités qui tire parti des résultats d’un grand nombre de villes concernées. Coopération entre l’UE et des projets internationaux sur la mobilité urbaine. Développer des concepts de mise en œuvre pour la mobilité durable, y compris les véhicules privés partagés (par exemple, les véhicules légers et les 2 et 3 roues), la logistique (par exemple les camions électriques, les vélos cargo), les systèmes de transport public (par exemple les systèmes de transport rapide par bus, les bus, les logiciels et nouveaux services de mobilité.    Assurer la liaison avec les institutions financières internationales pour favoriser l’adoption et la mise en œuvre des concepts développés, soutenir la Commission européenne dans les discussions internationales et les forums sectoriels spécialisés liés à la mobilité pour tous, au changement climatique et au nouvel agenda urbain. Suivre les progrès mondiaux en matière de mobilité électrique urbaine et soutenir les activités des Nations Unies, telles que l’Initiative de mobilité électrique urbaine (UEMI). La mise en œuvre nécessite une collaboration étroite avec les principaux acteurs européens de la recherche sur les transports, y compris les constructeurs automobiles, l’industrie de l’approvisionnement et les organisations de recherche et d’ingénierie, ainsi que des liens solides avec d’autres initiatives et associations européennes pertinentes. Conformément à la stratégie de coopération internationale de l’UE en matière de recherche et d’innovation, la coopération internationale est encouragée avec les principaux pays émergents, en particulier avec l’Asie, l’Amérique latine et l’Afrique. La Commission considère que les propositions demandant une contribution de l’UE comprise entre 0,8 et 1 million d’euros chacune permettraient de relever ce défi spécifique de manière appropriée. Néanmoins, cela n’empêche pas la soumission et la sélection de propositions demandant d’autres montants.Impact attendu: Cette action réunira les principaux acteurs européens de la recherche sur le transport routier pour développer des feuilles de route et soutenir la coopération internationale. Il contribuera à une harmonisation plus poussée de la recherche et de l’innovation, et contribuera donc à l’Espace européen de la recherche, notamment dans la perspective de l’innovation, ainsi qu’aux stratégies européennes pour un futur système de transport.

Les propositions devraient contribuer à:

L’objectif de l’Union européenne pour l’action climatique et le développement durable.
Les objectifs fixés par l’accord de Paris (COP21) et le nouvel agenda urbain.
La réalisation des objectifs d’émissions post 2020 dans le transport routier (au moins 30% d’ici 2030 par rapport à 2021)    L’objectif à long terme de l’UE de se rapprocher de zéro décès et blessures graves d’ici 2050 (« Vision Zero »)
Objectifs de développement durable de l’ONU 11 « Villes et communautés durables » (avec une attention particulière au 11.2) et 13 « Action pour le climat »
Renforcer la collaboration de l’Union européenne avec l’Asie, l’Amérique latine et l’Afrique.