Langue:

AAP – Véhicules électrifiés de nouvelle génération pour une utilisation urbaine et suburbaine

Mobilité personnelle urbaine légère – Le succès des véhicules tels que les monoroues, les scooters électriques et les hoverboards suggère d’explorer des conceptions de microvéhicules innovantes adaptées aux besoins des habitants et des navetteurs urbains / suburbains avec la possibilité d’une utilisation dans le cadre de programmes de mobilité partagée. Ces véhicules seront visant à améliorer les besoins spécifiques d’utilisation urbaine tels que la réduction de la congestion, l’élimination du stationnement et le besoin de recharger dans le cas où le poids et le volume sont suffisamment faibles pour permettre à l’utilisateur de les transporter à tout moment. Ces microvéhicules auraient également la capacité de s’interfacer avec les systèmes de transports collectifs urbains (c’est-à-dire un accès facile aux bus, trams et trains pour les transferts du «dernier kilomètre» afin de réaliser l’intermodalité complète). Les concepts pour améliorer la sécurité des utilisateurs et des piétons (si ces véhicules étaient utilisés sur les trottoirs) sont un bonus supplémentaire. Les propositions doivent développer une solution jusqu’à TRL 8-9 et doivent inclure une stratégie d’exploitation détaillée et un projet de plan d’affaires pour le produit à développer. Les proposants doivent démontrer leur capacité à disposer d’un produit prêt à être commercialisé d’ici la fin du projet. Les aspects réglementaires seront également traités, notamment en ce qui concerne l’intégration de ces nouveaux concepts dans les codes de la route.

Véhicules multipassagers légers et flexibles (par exemple collectifs ou individuels, détenus ou partagés jusqu’à la catégorie M1) avec une sécurité élevée pour les passagers et les usagers de la route vulnérables et des caractéristiques spécifiques pour faciliter une utilisation partagée, tels que les véhicules autonomes avec relocalisation automatisée aux points de charge ou zones avec densité de véhicule insuffisante. Une dimension supplémentaire de flexibilité et de modularité (par exemple, y compris des intérieurs reconfigurables) peut également être envisagée pour prendre en charge la capacité d’adaptation et de mise à niveau afin de passer d’une application à la suivante et répondre, le cas échéant, aux besoins de différents utilisateurs et utilisations. comme requis pour les scénarios de mobilité partagée). Les aspects liés au sexe devraient être pris en compte dans la conception des véhicules, le cas échéant, par exemple en cas de résistance aux chocs.

Véhicules sous droits à usage commercial (jusqu’à la catégorie N1) tels que la livraison au dernier / premier kilomètre, la construction et l’assistance à la maintenance (maçons, plombiers, techniciens CVC, etc.), qui conviennent spécifiquement aux scénarios urbains. L’abordabilité visera à atteindre un coût d’acquisition acceptable et des dépenses opérationnelles considérablement réduites, tandis que l’adaptation spécifique aux besoins particuliers de l’utilisation urbaine visera à garantir une efficacité de transport et de charge élevée et une utilisation optimisée du sol (par exemple, une charge CC de «bonne puissance» à une valeur prédéfinie). (domicile, points de livraison / clients, etc.) peuvent être suffisants).

En savoir +

Date limite = 21 avril 2020