Langue:

Chaire Flex-Tech ESTIA & Centrale Supélec

Projet de chaire « Flex-Tech » ESTIA & Centrale Supélec

Le projet de Chaire Flex-Tech est basé sur le constat suivant : la plupart des systèmes que nous concevons à ce jour sont centrés sur la technologie sans tenir suffisamment compte des contraintes humaines et organisationnelles. L’ingénierie des systèmes qui en résulte conduit à des processus rigides. Ce constat est particulièrement ennuyeux dans un contexte où l’industrie est de plus en plus confrontée à l’incertitude et aux changements. De plus, la complexité des systèmes générés par nos sociétés croît de manière constante et rapide. Cette complexité est très souvent liée aux défis posés par l’intégration humains-systèmes. Enfin, on constate que l’ingénierie des systèmes ne donne souvent pas de bons résultats parce que les exigences et besoins de départ ne sont pas clairement identifiés, principalement par rapport à la prise en compte des aspects humains et organisationnels.
La nouvelle donne est maintenant l’autonomie. Nous avons automatisé des systèmes en ajoutant progressivement des couches logicielles au-dessus de systèmes physiques (il est aujourd’hui courant de parler de systèmes cyber-physiques). L’automatisation entraîne toujours une rigidification des usages (on met les utilisateurs ou opérateurs sur des rails préétablis plus ou moins sophistiqués qui n’ont que très peu de flexibilité par rapport au contexte). Construire des systèmes autonomes demande aujourd’hui de considérer les besoins de flexibilité des êtres humains et des organisations impliqués. La question n’est plus uniquement de comprendre et agir dans un souci d’interaction homme-machine mono-agent (i.e., un être humain en face d’une machine), mais aussi de comprendre et agir dans un souci d’intégration humains-systèmes multi-agent (i.e., des organisations d’agents humains et d’agents systèmes interagissant entre eux). C’est précisément le sujet que cette Chaire va devoir attaquer et contribuer à faire avancer vers des solutions tangibles. A l’heure où la digitalisation des systèmes complexes sociotechniques grandit de façon exponentielle, cette question de tangibilité devient essentielle.

Un « Call for contributions » est lancé pour la prochaine conférence « Human Systems Integration Conference » qui aura lieu à Biarritz du 11 au 13 septembre 2019

Téléchargez le document d’informations